Des plantes, des plantes oui, mais qu’en fait-on?

La semaine dernière, je vous écrivais au sujet de la Mélisse Officinale. Avant d’aborder d’autres plantes merveilleuses, je vais vous expliquer différentes manières de les préparer pour les ingérer. Et maintenant, tous aux fourneaux!

Hiver comme été, aussi bien au printemps qu’à l’automne, on apprécie la dégustation d’une petite tisane. En général, on les achète toutes prêtes sous ce format:

Cependant, il est tout à fait possible de préparer soi-même sa tisane selon différentes méthodes.

Ça bout, ça infuse, ça trempe…

Infuser pour mieux déguster

L’infusion est la manière la plus simple de préparer une tisane. Il s’agit de déposer les parties tendres de la plante (feuilles, fleurs…) et de verser de l’eau frémissante. 5 à 10 minutes suffisent pour libérer les meilleurs principes de la plante. Une tisane ne se conserve pas plus de 12h et il est vivement recommandé de ne jamais la réchauffer .

Dégustez votre tisane accompagnée de Miel ou sirop d’agave riches en vitamines et sels minéraux. Les sucres raffinés sont à éviter.

La Décoction, la meilleure des potions

C’est la meilleure méthode pour les parties les moins tendres de la plante. Par exemple: les écorces, les racines ou encore rhizome, même les graines. Afin de libérer efficacement leurs principes actifs, les parties les moins tendres doivent subir une longue ébullition, mais en même temps, cela présente l’inconvénient de les voir disparaître, puisque la chaleur ne leur convient pas toujours. ATTENTION au dosage.

Dans une casserole, à feu doux, mettez à bouillir les éléments que vous souhaitez ingérer, durant 3 à 5 min. Puis laissez refroidir et filtrez. La décoction se conserve quelques jours au frigo.

Le Macérât,

Le macérât est très pratique car il existe plusieurs possibilité d’utilisation. On peut le faire avec de l’eau donc pour le boire, mais aussi avec des huiles pour l’appliquer en baume par exemple.

Pour un macérât avec de l’eau, il s’agit de laisser tremper à température ambiante certaines parties de la plante préalablement broyées. Versez- l’eau (qui est un solvant efficace pour extraire les principes actifs essentiels) sur les végétaux broyés dans un récipient en verre. Puis stockez votre récipient à l’abri du soleil. 12 heures suffiront pour les parties tendres (fleurs, feuilles) et le double pour les parties les plus dures (tiges, racines).

Pour préparer un baume, un mélange avec de la glycérine végétale et de l’huile sera préconisé. Je ne me suis pas enore penchée sur ce type de préparation, puisque je m’initie doucement à ce genre de pratique.

Vous pouvez partager vos recettes et expériences en commentaires sous cet article, il est toujours très enrichissant d’apprendre des uns des autres 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close